Blason

J’avais oublié
Que l’épaule-pomme attendait
À portée de main

Si elle est touchée
Tout peut rentrer dans l’ordre ancien
Du Nouvel Amour

Comme l’or usé
Aux pieds des statues de bronze
Naît sous la caresse

Répétée au jour
Le jour et la nuit, ardemment
Frôlante, amicale

Inquiète, légère
Inconsciente, adoratrice
Des passants qui passent

En douceur avide
Ma paume a effacé la peau
De l’épaule-pomme

Elle est d’Hespéride
À présent et moi, sa passante
Légère, oublieuse

Cet article a été publié dans blog. Bookmarker le permalien. Les commentaires sont fermés, mais vous pouvez faire un trackback : URL de trackback.